En 2013, nous avons rencontré trois brillants chercheurs ayant développé une solution unique mais dont l’offre était encore aux prémices. Notre accompagnement, financier et humain, a pour ambition de transformer une technologie issue de la recherche fondamentale en un élément clé des futurs réseaux de communication.
CAILabs
CAILabs, spécialiste de la manipulation des formes de la lumière.

Fondée en 2013
Affiliée en 2013

Fondateurs : Jean-François Morizur, Guillaume Labroille et Nicolas Treps

Levée : 1er investisseur en amorçage en 2013, 8M€ levés au total depuis
Fond : Technocom2
Jérôme Faul (INNOVACOM) : à partir de la recherche en optique quantique Jean-François, Guillaume, Nicolas et leurs équipes ont développé une solution qui multiplie par 400 le débit des fibres optiques. Ce qui nous a séduit c’était la rencontre entre la physique fondamentale, l’industrie en général et le secteur des télécommunications en particulier. Pour quoi ? Parce que cette approche et l’innovation qui en découle ont tout pour constituer un élément majeur de la réponse aux défis de capacité lancés aux réseaux de demain, par l’explosion du trafic internet et de la demande de contenus numériques. De manière plus large, CAILabs correspond vraiment au type de « tough techs » que nous souhaitons pousser, celles capables de résoudre des problèmes industriels majeurs.

Jean-François (CAILabs) : la prise de risque d’Innovacom avec nous a été totale! Aujourd’hui, les perspectives sont excellentes mais quand ils ont accepté de nous accompagner, notre projet de recherche fondamental était totalement nouveau, vraiment éloignée des tendances high tech à la mode. Par ailleurs, notre offre avait encore besoin d’être développée. Leur soutien a été total et est allé bien plus loin qu’une simple implication financière: ils ont été présents à chaque étape du développement en nous accompagnant dans l’anticipation des évolutions du marché avec un vrai talent pour identifier et mobiliser les réseaux d’industriels potentiellement intéressés. Ils nous poussent à prendre du recul, à nous poser les bonnes questions et à aller plus loin. Leur grande expérience des différentes étapes de la vie d’une entreprise et de ses enjeux, associée à leurs compétences techniques éprouvées font une réelle différence.
Si la technologie CaiLabs, reconnue par de grands acteurs des télécommunications comme Huawei, IBM, Nokia, ou KDDIS, est d’ores et déjà déployée dans des réseaux locaux d’usines, des entreprises, des campus universitaires, des hôpitaux.., elle est en parallèle en train de séduire d’autres secteurs industriels comme l’aéronautique ou la fabrication additive. Nous partageons la conviction de Jean-François Morizur que cette technologie doit s’imposer à terme dans des secteurs variés au-delà des télécoms.
LE
FUTUR