Ecole Nationale Sup. des Télécommunications de Bretagne.

Previous : IndoSuez Asie, France Télécom

Current : Innovacom depuis 1999.

Success-stories : Kelkoo, AuFeminin.com, Kynogon, XCalia, Videoplazza.

Board-member : Aviwest, Predicsis, CoachClub, Metaboli, AirLynx, GreenCommunications.

Amounts managed: Innovacom 3 (45m€), Innovacom 4 (200m€), Innovacom 5 (120m€), Innovacom 6 (150m€) et Technocom 2 (32m€ fonds d’amorçage).
Cet ingénieur en télécommunication, admirateur de Thomas Edison (n’en déplaise aux fans de Nicolas Tesla !) est un « serial » optimiste du Capital Risque. Tombé dans le métier par vocation dès son stage de fin d’études, il croit aux inventeurs-bâtisseurs, ceux qui se voient plus marathoniens que sprinter.

Mon métier est de me projeter dans l’avenir, mais pas seul, avec et pour les autres. Au moment où il ne s’agit plus de rêver mais de faire, de créer de la valeur, on voit qui on a en face, on comprend l’importance du facteur humain. C’est sans doute cette rencontre, avec des hommes et des femmes de talents variés et d’horizons divers, qui constitue mon plus grand plaisir dans ce métier.

Nous nous projetons en permanence sur le long terme et cherchons les brillants cerveaux en train de concevoir, peut être, à cet instant même, les technologies fondamentales de l’année 2050. Je suis persuadé que les innovation de rupture sont aussi bien dans ces technologies que dans les services qui permettront aux hommes et aux femmes d’être acteurs et pilotes de leur vie.
“We can be heroes, just for one day”
David Bowie.
Les trois innovations de rupture que j’aimeriez bien accompagner sur les 30 prochaines années ?
Je me projette dans un monde encore plus connecté et dématérialisé, interfaces intuitives et augmentées, AI disséminée, techo-santé...

C’est quoi le risque pour moi ?
Ne pas voir les facteurs d’échec, ou les voir sans chercher à les surmonter